Le Boulevard des Potes
Boulevard des Potes - Association de luttes contre les discriminations et d éducation populaire
Accueil / Actions / Le Centre de formation / La qualification des acteurs : le BP JEPS
Le pôle formation

Redonner du sens, à travers des initiatives de solidarité trouve un prolongement naturel dans le domaine de la formation professionnelle.

Le Boulevard des Potes n'est pas seulement un centre de formation au sens traditionnel du terme. Le cadre même du Boulevard des Potes s'inscrit dans une démarche d'action-recherche :

L'équipe d'encadrement du Boulevard des Potes rassemble en son sein aussi bien des professionnels (travailleurs sociaux, journalistes, formateurs) des militants du monde associatif, que des universitaires (juristes, psychologues, anthropologues, sociologues).

Aujourd'hui, plus que jamais, la formation doit permettre de mieux appréhender la complexité des situations rencontrées ; qu'il s'agisse des processus discriminatoires ou des méthodes de l'animation sociale ; d'autant plus que ces dernières années, les politiques publiques ont connu une importante évolution, en particulier en matière d'intégration et de lutte contre les discriminations; et cette évolution doit être intégrée dans les modalités d'intervention des differents acteurs.

C'est pourquoi, le Boulevard des Potes a mené un travail d'échanges et de reflexion avec ses partenaires institutionnels et a renforcé son pôle formation autour de deux axes complémentaires :

• d'une part la professionnalisation des acteurs de l'animation sociale dans une logique d'éducation populaire et de reconnaissance de l'autre dans ses différences,

• d'autre part la sensibilisation et la formation des acteurs du champ social sur les questions de l'accès au droit et de la lutte contre les discriminations.

Ce pôle formation s'est structuré dans un étroit partenariat avec les services de l'Etat : la DRDJS (aujourd'hui DRAJES), le FASILD (aujourd'hui le CGET), la DIV (aujourd'hui SG CIV), le Contrat de Ville de l'Agglomération Bordelaise (2000-2006).

Professionnalisation des animateurs

Depuis 1995, nous formions des animateurs techniciens de l'éducation populaire au B.E.A.T.E.P. option activités sociales et vie locale, diplôme d'état de niveau IV, créé et homologué par le ministère Jeunesse et Sport en 1986. Depuis 2008, le BPJEPS animation sociale remplace le B.E.A.T.E.P. pour une formation aux "Développement social et participation citoyenne".

Notre première formation B.E.A.T.E.P. intitulée "Animation appliquée à la politique de la ville et à l'intégration", s'est inscrite dans le cadre de la politique de la ville et ce, compte tenu des difficultés pour bon nombre d'animateurs, à prendre le recul et les mesures d'action nécessaires.

En effet, si, à partir des années 80, à l'époque des interventions de Développement Social des Quartiers, prémisses de la politique de la ville, les élus et responsables associatifs faisaient appel à des jeunes leaders issus des quartiers supposés posséder des connaissances et des compétences "naturelles" pour encadrer les jeunes du fait de leur appartenance sociale ou culturelle, on assiste aujourd'hui à une prise de conscience que devenir animateur ne s'improvise pas et qu'il est nécessaire de recruter des animateurs mieux formés pour pouvoir apporter des réponses professionnelles face à la complexité des situations rencontrées et aux enjeux locaux de développement social.

Aujourd'hui, ce besoin de professionnalisation dépasse largement le cadre des territoires dits de la politique de la ville. En effet, depuis notre première action de formation B.E.A.T.E.P. en 1995, le Boulevard des Potes est aussi sollicité par des communes rurales (du Médoc, de l'Entre-deux-Mers…), qui sont confrontées à la difficulté de mettre en place des animations qui d'une part permettent aux jeunes de s'inscrire dans des dynamiques citoyennes dans lesquelles ils soient partie prenante de la mise en place des actions qui leur sont proposées et non plus dans une logique de consommation et qui, d'autre part, touchent des publics éloignés des structures. Les difficultés rencontrées face à ce public sont de même nature que celles posées dans les quartiers des centres urbains.

En 2007, dans le cadre de la réforme des diplômes du ministère de la jeunesse et des sports, les BP remplacent les B.E.A.T.E.P. pour le niveau IV de la filière animation socio culturelle. Il nous a fallu retravailler l’architecture de nos formations d’animateurs pour pouvoir continuer à professionnaliser les animateurs dans le champ de l’éducation populaire.

En 2017, le BPJEPS a encore évolué en passant de 10 UC à 4 UC. Le nouveau référentiel supprime l'UC11 qui était l'option complémentaire sur l'ancien format.

Objectifs de la formation

A l'issue de la formation, les animateurs seront capables de construire et de mener des projets d'animation qui prennent en compte les caractéristiques socio-urbaines de leurs territoires d'intervention (organisations socio-spaciales, caractéristiques des publics : générationnelles, culturelles, socio-professionnelles...) et qui s'inscrivent dans des partenariats locaux en adéquation avec les dispositifs et les politiques publiques existants.

Le BPJEPS Animation Sociale atteste que son titulaire est capable de :

· concevoir et conduire des actions d’animation dans une démarche participative

· prendre en compte la question de l’accès aux droits et de la lutte contre les discriminations

· inscrire les actions dans des partenariats locaux

· favoriser des dynamiques de participation citoyenne sur le territoire

· comprendre les questions sociales qui se posent dans les structures et sur les territoires, et plus largement dans la société

 

Démarche pédagogique

Notre démarche pédagogique est centrée sur une pédagogie participative qui place les stagiaires en situation d’activités, de projets et de coopération, et sur le suivi individualisé de chaque stagiaire.

La formation prend appui sur l’expérience pratique en faisant alterner périodes de formation en centre (une à deux semaines par mois) et périodes en structure d’animation afin de d’accompagner les stagiaires dans la construction de leurs propres repères professionnels.

 

Tests d'entrée en formation

Ils sont constitués d’une épreuve écrite de 2h et d’un entretien individuel d’une durée de 30 min qui ont pour objectif de s’assurer que le candidat ou la candidate possède :

· une bonne connaissance de l’environnement professionnel et une représentation correcte du rôle de l’animateur-trice dans le champ du développement social et de la participation citoyenne 

· un intérêt pour les questions sociales et les enjeux de la participation citoyenne dans la vie de la cité 

· un projet  de formation ainsi qu’un projet professionnel réfléchi et cohérent

· De bonnes capacités de communication à l’écrit et à l’oral

 

Financement

· Compte Personnel de Formation (CPF), contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, dispositif Pro-A, prise en charge par un OPCO, prise en charge par un employeur.

· Possibilité de financement individuelle Région et Pôle Emploi pour les demandeurs-euses d’emploi.

 

Conditions d'accès

Public(s)

Demandeur d’emploi, personne en situation de handicap, jeune de 16-25 ans, public en emploi, salarié, tout public

Modalités d’admission

Les prés-requis sont définis par l’arrêté du 9 novembre 2016 portant création de la mention «lutte et disciplines associées» du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité «éducateur sportif» (JORF n°0269 du 19 novembre 2016)

Pour résumer

Etre titulaire d’une attestation de formation relative au secourisme. Posséder à l’entrée en formation une expérience professionnelle et/ou bénévole dans le domaine de l’animation ou de la vie associative d’une durée au moins égale à 200 heures.

 

A qui s'adresse la formation?

Animateurs salariés, militants ou bénévoles, exerçant ou désirant exercer en structures associatives (Centres d'animation, Centres sociaux, associations intercommunales, associations citoyennes...) ou territoriales (municipalités, collectivités territoriales, groupements de communes…) et éprouvant dans leur pratique le besoin de se professionnaliser en matière de mobilisation des publics, d'appréhension de leur environnement et de méthode d'intervention.

Candidature

Cette expérience d’animation est évaluée à partir du dossier de candidature et constitue la première épreuve : l’épreuve de recevabilité  validée par la DRAJES

La deuxième épreuve, les tests d’entrée en formation,  valide le projet de formation.

Dossier de candidature téléchargeable sur le site rubrique document/dossier de candidature

 

Accessibilité PSH

L’organisme de formation étudiera l’adaptation des moyens de la prestation pour les personnes en situation de handicap.

Responsable handicap : Hélène BOINEAU

 

Coût de la formation

Salarié-es en formation continue 5890,50€

Financement individuel  5197,50€

 (non définitif)

Quelle organisation?

La formation prend appui sur l'expérience pratique et alterne périodes de formation en centre et périodes en structures d'animation.

Le BPJEPS animation sociale "Développement social et participation citoyenne" valide 4 UC  :

 

1 - S’impliquer dans sa structure employeur (UC1) Communiquer dans les situations de la vie professionnelle , participer au fonctionnement de la structure, connaître son public

2 - Concevoir un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure (UC 2)
Elaborer, conduire et évaluer un projet d’animation

3 - Animer dans le champ de l’animation sociale (UC3)
Accueillir les publics, préparer conduire et évaluer une action d’animation, encadrer un groupe

4 - Mobiliser les démarches d’éducation populaire  (UC4)
Développer des méthodes et des outils à visée d’éducation populaire, inscrire son activité dans une dynamique de développement social et de participation citoyenne, développer des supports d’expressions.

 

Modalités d'évaluation

Le programme de formation est organisé autour de 4 unités capitalisables (UC) :

1 – Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure (UC1)

2 – Mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure (UC2)  

3 – Conduire une action d’animation dans le champ de l’animation sociale (UC3)  

4 - Mobiliser les démarches d’éducation populaire pour mettre en œuvre des actions d’animation sociale (UC4)

Le BPJEPS AS est délivré par la Direction Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports (DRAJES) après validation des 4 UC lors d’épreuves certificatives organisées par le centre de formation et suite à l’examen des résultats par le Jury Régional.

1 épreuve (dossier + oral) valide les UC1 et 2

1 épreuve (dossier + mise en situation + entretien) valide les UC3 et 4.

En cas d’échec à une épreuve de certification, une épreuve de remédiation sera systématiquement proposée aux stagiaires concernés.

 

La prochaine promotion

Du 06 septembre 2021 au 15 septembre 2022

La formation se déroule sur 12 mois en 1547 heures

693 heures en centre de formation  854 heures en structure d’animation

 

Contact

Hélène BORDEAU, Responsable de formation BPJEPS Animation Sociale

Téléphone : 05.56.31.94.62

[javascript protected email address]

 

Agenda BPJEPS
Pas d'événements à lister
Sans titre

Quelle méthode ?

Une pédagogie de l'alternance qui nous permet d'accompagner les stagiaires dans la construction de leurs propres repères professionnels.
Une individualisation : les objectifs de l'alternance seront aménagés en fonction de la progression de chaque stagiaire. Le suivi individuel de la formation se fera par entretien.
Une évaluation formative régulière.
Une pédagogie participative et active, centrée sur les productions des stagiaires au travers de la réalisation de travaux pratiques et de mini projets.

Taux de réussite

100% de réussite aux examens en 2020

Conception du site Orfaon.net Mentions légales
Nom du document : Description :