Le Boulevard des Potes
Boulevard des Potes - Association de luttes contre les discriminations et d éducation populaire
< Revenir en arrière

Réfugiés : hospitalité ou hostilité de l'accueil?

Vendredi 7 Décembre 2018 à 17H - Boulevard des Potes


La situation préoccupante des réfugiés et des Mineurs Non Accompagnés (MNA) pose des questions majeures en termes de protection et d’égalité de traitement.

Proposer cet AOC c’est parler d’accueil, de droit, et d’humanité. Notre société est-elle capable d’assurer la dignité de toutes et de tous ?

Au programme :

Présentation de l'EXPOSITION Ma mère me manque, Malo Tanné nous parlera de son projet photographique qui retrace le parcours de personnes migrantes qu’il a eu la chance de rencontrer en accompagnant sa sœur dans son travail d’aide aux personnes vivant dans la rue, au sein de l’association 3utopia 56. Association de mobilisation de citoyens à Calais, à Paris et partout où l’urgence l’exige pour aider et accueillir les exilés dans la dignité. Pour Malo Tanné l’expo est un moyen de réunir de l’argent nécessaire pour la réalisation d’une distribution de couvertures et/ou de vêtements chauds pour l’hiver 2019. L’intégralité des bénéfices des ventes sera reversée à l’ Utopia56.

RENCONTRE / DÉBAT animé par Hélène Boineau du Boulevard des Potes avec la contribution de : François Diaz de la Vida Loca, dit Paquito, bien connu des bordelais pour ses engagements depuis de nombreuses années, pour le soutien des personnes sans-abris. A l’initiative il y a 20 ans, de l’association Les P’tits gratteurs place André Meunier, et plus tard de la Cabane à gratter, il n’a rien lâché en participant à l’ouverture de différents squats, pour accueillir ces personnes, en grande majorité des migrants, qui n’ont nulle part où aller. Aujourd’hui, il est membre actif de la Vida Loca, lieu de vie autogéré sur la commune de Cestas-Gazinet qui accueille des réfugiés de tout horizon, en priorité des familles avec enfants, Militants du Collectif SQUID, Centre Social Autogéré, ouvert en décembre 2017 dans un bâtiment abandonné réquisitionné, Jean-François Traumat, éducateur spécialisé au CALK où il fait un travail de rue sur le quartier Saint-Michel à Bordeaux. Il a suivi et accompagné, avec ses collègues, certains jeunes mineurs et apporté son appui aux étudiants initiateurs de la Ruche. Maître Foucard, avocat au barreau de Bordeaux, traite et suit régulièrement des dossiers de mineurs non accompagnés. Il travaille en partenariat avec le CALK, association de prévention. Gaëlle Tainmont activiste en droit des étrangers et en droit d’asile et juriste de formation/membre d’SOS racisme. Et Haroun Mahamat Saleh, cinéaste et grand témoin de l’AOC. Cinéaste tchadien, il vit en France depuis 1982. Après des études de cinéma à Paris au Conservatoire Libre du Cinéma Français, il se forme au journalisme à l'IUT de Bordeaux. Son premier long-métrage, Bye Bye Africa, réalisé en 1999 sera suivi de plusieurs films, dont Un Homme qui crie pour lequel il a remporté le prix du jury du Festival de Cannes en 2010. Son dernier, Une saison en France, sorti en 2018 dans les salles raconte la vie d’un réfugié centrafricain en France. Mahamat Saleh Haroun a également été ministre du développement touristique de la culture et de l'artisanat du Tchad du 05 février 2017 au 08 février 2018.

CONCERT de musiques albanaises, balkaniques et du monde avec les musiciens de l’Association Culturelle Lyra.

APÉRO par les adhérents du Boulevard des Potes.

 

Conception du site Orfaon.net Mentions légales
Nom du document : Description :